Comment je fais mes pousses de pois mange-tout

Bonjour,

Il y a longtemps que je voulais vous écrire sur ce sujet, car les pousses fraîches de pois mange-tout, c’est un de mes must ! Et c’est tellement délicieux dans mes Greens Smoothies… Je fais le même type de smoothie quasi chaque jour tellement cela me fait du bien (voir mes recettes ici). En plus, cela me permet d’avoir un petit jardin vert l’hiver !

Merci à ma période 100% crue qui m’a fait découvrir les pousses de pois mange-tout. J’ai continué à faire ces pousses à l’année et j’en ai presque toujours 2 ou 3 plateaux à différents stades de maturité pour ne pas en manquer !

Comment je fais mes pousses de pois mange-tout

1. J’achète la variété de pois mange-tout Dwarf Grey Sugar pour le goût. Je les achète au kilo, pour le prix qui est plus avantageux et afin d’en avoir pour l’année. J’utilise environ 3 kilos par année. La plupart des catalogues de semences en vendent sous la catégorie Micro-Greens. Ce sont des Pea Shoots. Il y a aussi la variété appelée seulement pois (peas) dans les catalogues. Se sont des pois de champs, ou Field Peas (utilisés comme engrais vert) qui sont également bons en pousses et qui sont certifiés biologiques. Ma recherche récente sur internet m’a permis de trouver des pois mange-tout Dwarf Grey Sugar certifiés biologiques. C’est la compagnie Mumm’s Sprouting Seeds qui les vend. Faire ces pousses, c’est vraiment écologique et incroyablement économique !!!

2.  Avec mon calendrier biodynamique Stella Natura, je choisis une journée feuille (leaf) et sans noirceur pour tremper les pois. Je mesure environ 2/3 ou 1 tasse de pois (selon la grandeur du plateau) et les place dans un gros bol à soupe. Je les trie (j’enlève ceux qui sont brisés, etc.). Je les rince sous l’eau, 2-3 fois, puis les recouvre d’environ 3 fois leur volume en eau (non chlorée). Je laisse tremper jusqu’à ce qu’ils soient bien ronds et presque plus ratatinés. Parfois, si je n’ai pas le temps de les semer la même journée, je change l’eau et continue à les laisser tremper toute la nuit. Le lendemain, j’enlève l’eau et je les rince. Je trie à nouveau pour enlever tous les pois qui n’ont pas gonflé. Je les laisse dans le bol jusqu’à ce que je sois prête à les semer.

 

DSC01650

3.  J’aime le Terreau contenant pour potager urbain (approuvé pour la culture biologique) de Fafard car il ne contient pas les petits trucs blancs (perlite). Ainsi, ils ne se retrouvent pas dans mon compost et donc dans mon jardin. J’utilise un bac à vaisselle pour mettre la terre. Ensuite, je l’arrose, puis je brasse avec une grosse cuillère pour avoir une terre bien humectée, mais pas trop (pas d’eau dans le fond).

4.  Je remplis un cabaret (plateau) de ce terreau humide (mais pas à ras bord). J’égalise la terre avec ma cuillère, puis j’étends les pois une peu partout, en évitant qu’ils se superposent. Je les enfonce légèrement. Je place le plateau sur une petite table près d’une grande fenêtre située à l’ouest. L’hiver, cet endroit reçoit aussi de l’ensoleillement provenant du sud car le soleil est plus bas.

DSC01845

DSC01848

5.  J’arrose seulement lorsque la terre s’assèche. Lorsque les poussent sont hautes, elles ont besoin d’eau tous les jours. J’enlève les pois qui ont moisi (qui n’ont pas germé) au fur et à mesure.

6.  Je refais tremper des pois une autre journée feuille et ainsi de suite pour avoir toujours des pousses prêtes à être récoltées (j’ai toujours 2 à 3 plateaux à différents stades de maturité).

7.  Après environ 8 jours, je commence à récolter. Je coupe avec des ciseaux, seulement la quantité dont j’ai besoin pour mon smoothie, pour grignoter ou pour une salade. Je prends soin de couper au-dessus de la première feuille, car ainsi, j’ai le bonheur, d’avoir une deuxième récolte ! Et même trois…

8.  À la fin, je porte le tout à mon compost, ce qui l’enrichit !

Youpi !

Julie ♥

Juliebriere.com

%d blogueurs aiment ce contenu :