Étiquette : Cru

D’autres plantes sauvages comestibles que j’aime manger

En ce matin frisquet, voici quelques douceurs de la nature que j’aime manger crues en me promenant ou en jardinant.

Tout d’abord, les belles feuilles de violettes, douces et mucilagineuses.

 

Puis, les croquantes et jolies jeunes pousses (feuilles et tiges) d’orpin sauvage.

 

Ensuite, les premières jeunes feuilles de plantain, tellement tendres et savoureuses.

 

Finalement, ma favorite de tous, la menthe sauvage ! Un vrai cadeau de la nature. Ajoutée à mes recettes, dont les smoothies verts, c’est vraiment un délice !

Pour voir les autres plantes sauvages comestibles mentionnées plus tôt en saison cliquer ici.

À +

Julie

Juliebriere.com

Enfin le temps des plantes sauvages comestibles…

Bonjour !

Le beau temps a enfin permis aux plantes de sortir…

Mes feuilles préférées de pissenlit sont sorties aujourd’hui (les petites feuilles rondes), elles sont douces et non amères.

 

Première cueillette de jeunes pousses d’ortie pour un potage hier.

 

Chaque jour je mâchouille du chiendent (pour en extraire le jus), c’est mon herbe de blé gratuite, bio et locale !

 

Puis, une super découverte, les très jeunes pousses crues (quand elles sont encore toutes petites d’un vert pâle contenant un peu de jaune) d’achillée millefeuille. C’est vraiment bon.

Il en reste plusieurs à venir et à vous partager encore.

À suivre…

Julie

juliebriere.com

Salade de tomates et d’avocat

 

J’AIME cette recette toute simple qui m’est venue comme cela dans mes variations de mélanges.  Un vrai délice quand les tomates sont exquises et l’avocat mûr à point. 

 

 INGRÉDIENTS :     1 portion (souvent je double la recette)

 

1    tomate du jardin (ou biologique) bien mûre

½   avocat biologique à point (lorsqu’il cède à une légère pression des doigts)

Sel de mer ou Sel fin rose de l’Himalaya

 

PRÉPARATION :

Après avoir passé sous l’eau la tomate et l’avocat en frottant un peu, je coupe la tomate en morceaux et dépose ceux-ci dans un beau bol. 

Ensuite, je coupe l’avocat en deux* et prends la chair à l’aide d’une cuillère et la dépose dans le bol. 

J’ajoute le sel et je brasse le tout en écrasant les avocats avec ma fourchette. 

Je savoure. ♥

 

* Pour la conservation, je place l’autre moitié de l’avocat contenant le noyau dans une tasse (cela prend moins de place au réfrigérateur…), chair vers le bas, ou, j’enlève le noyau et le dépose face coupée vers le bas dans une petite assiette plate ou un contenant en verre (sans mettre de couvercle), au réfrigérateur.

Voilà !

À bientôt,

Julie

juliebriere.com

%d blogueurs aiment ce contenu :